Nouveau site de vente en ligne de mes photos.

•7, décembre, 2015 • Laisser un commentaire

Bonjour

Un petit article spécial pour vous annoncer la mise en ligne de ma nouvelle boutique où vous pourrez retrouver en vente les tirages, ou fichiers numériques pour un usage non professionnel. Le site c’est ici, les galeries directement par !

Les prix sont négociables notamment en fonction des commandes, mais il faudra alors me contacter directement, et si vous recherchez un artiste en particulier, un spectacle de théâtre, sélectionnez « album thématique » et tapez le nom de l’artiste, le titre de la pièce, le nom du festival et cela vous sortira tous les albums en question!

Enfin pour des besoins professionnels de cession de droits, n’hésitez pas à me contacter via le formulaire ci-dessous pour en discuter!

Brest-2012 (1)

Ozon le théâtre: Kabarê Solex

•27, septembre, 2016 • Laisser un commentaire

On commence la semaine avec la fin du vendredi à Ozon et on se retrouve dans la salle de Grain de Sel pour une pièce au brin de folie. La compagnie Dérézo (leur fb) de Brest nous propose Kabarê Solex.

Entre le garage à Solex, la salle de boxe ou de bal, voici l’endroit des désirs et des délires. Les enchaînements caustiques au rythme punk accouchent d’un cabaret fantasmé au cambouis par cinq figures féminines coincées entre deux mondes, deux époques. Bringuebalées sans pitié entre leurs révoltes et leurs bourdes, elles se rêvent.

Alors, le cascadeur est japonais, les femmes sont des hommes, Gainsbourg ne sent pas le pastis… et la fête foraine n’est jamais bien loin. Secouer avec joie les poncifs du bonheur et de l’être ensemble, telle semble être leur mission. Des monstres de scène qui tordent le cou au théâtre pour un rire délicieux car politique, ventilé en musique, textes, visuels, chansons.

Un vrai moment de bonheur, un petit bijou décalé comme je les aime. Un talent aussi où les artistes allient le théâtre et la musique avec une très belle réussite. Et qui m’aurait dit qu’un jour je verrais des solex rouler dans la salle de Grain de Sel. Tout est précis dans ce garage où règne un certain désordre. Mais de ce désordre précis né un assortiment de moment de vie, parfois loufoque, parfois plus posé sur terre mais où l’on ne s’ennuie jamais. Un vrai moment de poésie où de nombreux arts trouvent leur place.

Les reprises musicales sont retravaillées complètement et l’on a plaisir à redécouvrir quelques très beau morceau! Que dire de plus que foncez voir la pièce, vous passerez un excellent moment!

Et comme toujours la galerie où il faut cliquer sur une photo pour afficher le diaporama et un lien vers la boutique si cela vous intéresse.

Ozon le théâtre: Un peuple heureux

•25, septembre, 2016 • Laisser un commentaire

Toujours sur Ozon et cette fois-ci avec du théâtre d’opéra. La compagnie Presto Andante nous présente Un peuple heureux (Opus 137).

Une femme vêtue de bleu.

Une femme qui s’est peut être transformée en fée au soir d’une vie riche, passionnée, sombre et difficile. Une vie comme les montagnes russes qu’elle raconte avec coeur et émotion. Un spectacle plein de vie et de gaieté car cette femme fée a trouvé la formule du bonheur qui est … Vous verrez !!!

C’est une pièce très différente des précédentes. On est ici dans le théâtre que je qualifie d’opéra, c’est le théâtre des grandeurs. Tout est fait en grand, les mouvements, les décors, les costumes, la manière de jouer. On pourrait presque dire que c’est surjoué, on est dans un théâtre d’acteurs et d’actrices. On est également plus dans le registre de la tragédie.

Je dois quand même avouer que c’est moins mon genre de théâtre, je suis plus habitué à l’intimiste, au réaliste et apprécie beaucoup la comédie. Et de fait, je n’accroche pas trop mais le public quant à lui reste sagement à l’écoute et profite de la pièce, il en faut donc pour tous les goûts! Et c’est bien normal.

Et comme toujours la galerie où il faut cliquer sur une photo pour afficher le diaporama et un lien vers la boutique si cela vous intéresse.

Ozon le théâtre: Worq

•23, septembre, 2016 • Laisser un commentaire

On se retrouve sur Ozon encore une fois sous le chapiteau pour une superbe pièce : Worq, Coeur en fusion, tête froide par la Compagnie du Bienheureux.

Une histoire dense et belle qui nous interpelle. A la mémoire d’une petite entreprise de sidérurgie bretonne ce projet pluridisciplinaire reflète l’évolution du monde de l’industrie de notre vieux continent dans le contexte de la mondialisation.

Mais pas que.

C’est une histoire qui se déroule dans les années 60 au coeur du Morbihan, on y suit une personne, il travaille dans l’usine de sidérurgie. Autour de lui gravite son patron, sa compagne, son beau père et tant d’autres. On suit son histoire alors qu’il décide de partir avec sa compagne à Paris, il est rattrapé par le service militaire et par la guerre, celle d’Algérie et par tous les traumatismes que cela peut engendre.

La réalisation est belle, le décor très sympa et le jeu des acteurs excellent. On est absorbé dans l’histoire et on espère le meilleur quand le pire arrive. Je n’ai pu voir la pièce jusqu’au bout devant aller faire des photos sur une autre pièce mais je regrette d’avoir du quitter au milieu tant j’aurai souhaité savoir l’histoire, savoir la fin.

Une très belle pièce que je vous recommande encore.

Et comme toujours la galerie où il faut cliquer sur une photo pour afficher le diaporama et un lien vers la boutique si cela vous intéresse.

Ozon le théâtre: Deux petites dames vers le nord

•21, septembre, 2016 • Laisser un commentaire

On continue sur Ozon et on se retrouve sous le chapiteau pour une pièce plus intimiste: Deux petites dames vers le nord par la Compagnie Kitétoi.

Bernadette et Annette, deux soeurs qui se querellent, se jalousent, se taquinent et s’épaulent. Elles se dévoilent malgré elles et les émotions qui les traversent nous font singulièrement écho.

C’est une pièce où l’on s’y croirait tout de suite. Nous sommes les spectateurs d’un morceau de vie. Un morceau de vie important tournant autour d’un drame que tout le monde ou presque connaîtra un jour. Et de ce drame naît une aventure, pas par delà les montagnes ou les océans mais une aventure à la hauteur de ces deux petites dames qui partent vers le nord. Ce départ vers le nord est une quête de souvenir et qu’est-il de plus important pour savoir où l’on va que de savoir d’où l’on vient.

Une bien belle pièce que je vous recommande chaudement.

Et comme toujours la galerie où il faut cliquer sur une photo pour afficher le diaporama et un lien vers la boutique si cela vous intéresse.