Cinquième jour @ Mythos 2015, le 09/04/2015

On continue le festival Mythos alors que la météo changeante nous a apporté un peu de pluie mais rien qui ne pourra nous empêcher d’assister à la grande soirée du festival.

Toujours pour cause de soucis avec notre hébergeur, le live-report de Mythos se fera sur ces pages en attendant de le retour de Sadbuttrue.fr .

En effet c’est samedi et c’est donc la grande soirée concert du festival avec pas moins de 5 artistes qui passeront sur scène dans la soirée.

On commence quand même avec le spectacle de 18h avec Vianney.

Vianney est un artiste où j’ai un peu du mal à me situer. D’un côté, j’aime plutôt bien la chanson Pas là mais j’ai beaucoup de mal a accrocher au reste de son répertoire. Ce soir il est tout seul sur scène avec sa guitare et donc le côté multi-voix de Pas là disparaît et du coup j’ai beaucoup de mal.

Vianney (14)

Il faut d’abord accrocher avec sa voix très particulière et qui fait je pense beaucoup pour les gens qui apprécient ce qu’il fait car c’est un peu sa marque de fabrique. Sa musique est légère avec sa guitare et c’est un plus mais je n’accroche pas à sa voix. Il a eu de plus la malchance de jouer à l’heure où les cloches se sont décidées à sonner pendant presque 1/2h et cela a finit de m’achever car on entendait plus grand chose.

Le public, plutôt jeune avait l’air très accroché et les gens qui sont venus en le connaissant n’ont pas été déçu du spectacle, c’est clair, c’est bien joué musicalement et sans fausse note mais il faut aimer le personnage.

Bref, encore une fois on ne peut pas plaire à tout le monde.

Et pour voir plus de photos, c’est par !

A 20h30 on repasse au récit musicale avec Arthur Ribo et son spectacle, le concert dont vous êtes l’auteur. Le principe est simple, chaque spectateur reçoit un carton sur lequel il doit marquer un mot et A Ribo fera avec des slams.

A Ribo (59)

Le principe est simple mais l’exercice doit l’être beaucoup moins et pourtant il est réussi avec Brio, tellement que l’on croirait cela à portée de tous mais là réside sa réussite et sa force! A Ribo est accompagné d’un musicien un peu touche à tout même s’il est principalement à la guitare. Les 2 s’accordent merveilleusement et donne un tempo très sympa.

A Ribo (10)

Sa prouesse s’exerce pendant un petit moment avec les mots sur les cartons pendant 3-4 morceaux puis avec des mots glanés de ci de là dans le public. Enfin il finira avec un morceau bluffant quand il prendra tous les mots restants dans le sac (oui en 3-4 morceaux il n’a pas épuise le stock donné par les spectateurs). Là il se met à slammer faisant défiler les mots très rapidement et avec juste ce qu’il lui faut de temps pour lire le mot sur le papier, on a l’impression qu’il ne réfléchit pas au phrase tant cela va vite et pourtant c’est propre, cela a un sens, bref c’est bluffant. Notons tout de même une part de chance qui lui permettra de placer des mots de plusieurs cartons à la suite dans une même phrase, mais cela n’en reste pas moins impressionnant.

A Ribo (4)

Il faut noter aussi le courage d’un spectateur qui viendra tenter de faire le même exercice sur scène de slammer à partir de 4-5 mots tirés au hasard dans le sac et qui s’en sortira plutôt bien!

Vous retrouverez toutes les photos par !

Ensuite débute la soirée musicale. Pour une fois ma compagne m’accompagne et ce premier concert fut juste génial. En effet on retrouve Faada Freddy sur scène accompagné de ses choristes et beat-boxeurs pour nous en mettre plein les oreilles et plein la vue. Il n’y a aucun instrument sur scène et ils n’en ont aucun besoin!

Faada Freddy (13)

Il a une aisance tant sur scène dans les mouvements de danse qu’il fait qu’avec sa voix avec laquelle il fait absolument ce qu’il veut. Les choristes ne sont pas en reste derrière et assure le fond musical avec brio.

Au delà de sa prestation, il a aussi une sacré présence scénique, un sourire communicatif, une envie de partager avec son public. Les morceaux qu’ils chantent sont très beaux, bien recherchés, travaillés et présenté sur scène. Dans le cabaret botanique l’ambiance monte petit à petit tandis qu’il invite le public à faire lui aussi chœur sur le concert. Il divise ainsi la salle en plusieurs morceaux qui auront chacun un rôle à jouer!

Faada Freddy (32)

Les gens se prennent tout de suite au jeu et chantent, bougent, tapent dans leur mains, bref Faada Freddy a mis le feu à la salle avec un concert superbe!

Pour la suite, la barre fut placée très haute et cela ne vas pas être aisé de relever le défi!

Vous retrouverez toutes les photos par!

On change carrément de style avec VKNG (prononcé Viking). La carrure du chanteur n’est pas la même mais même si l’ensemble est très sympa, il y a une grande différence de présence sur scène entre ce groupe et le précédent.

VKNG (13)

On retrouve une musique très pop, très sympa. Les instruments sont clairs et chacun trouve aisément sa place. La voix du chanteur détonne un peu avec sa carrure mais ajoute une petite touche fine, presque marrante mais dans le bon sens en tout cas!

A découvrir!

Toutes les photos par ici!

Nouveau changement de plateau et on repart avec Kadebostany. Sur scène il y a autant de travail sur le côté visuel que sur le côté musical. Le fond sonore est très électro mais reste quand même dans la tendance actuelle de la pop. La chanteuse se pose et s’impose sur scène avec des paroles parfois chantées parfois plus parlées mais complètement en adéquation avec la musique.

Kadebostany (18)

La présence de cuivre ajoute un élément très festif et qui efface un peu le côté electro quand celui-ci pourrait se faire trop présent. Le show est complété par deux projections de part et d’autres de la scène et des lumières précises et recherchées bien que pas trop forte. On retrouve avec plaisir quelques morceaux qui sont ceux qui passent sur les ondes actuellement tel que Castle in the Snow et Crazy in Love.

Kadebostany (3)

Par contre la musique en elle-même est beaucoup trop forte dans le cabaret botanique et ce n’est pas top même avec des bouchons d’oreilles. Pour vous dire alors que pour les autres concerts on entend distraitement la musique en dehors du cabaret botanique là il est difficile de converser à proximité même de ce cabaret tout en étant à l’extérieur. Je fais donc quelques allers-retours entre l’intérieur et l’extérieur quand le son le permet. C’est dommage toutefois car j’aurai bien voulu assister à un peu plus du spectacle mais il faut penser à ses pauvres oreilles!

Kadebostany (38)

Toutes les photos par ici!

Enfin on finit sur un DJ set avec Rebeka Warrior de Sexy Sushi. Ce n’est pas trop mon truc non plus mais la salle s’est bien rempli et ils sont nombreux à bouger sur la musique alors laissons les en profiter et rentrons tranquillement chez nous!

Sexy Sushi (39)

Toutes les photos par ici!

Il me reste à vous souhaiter une bonne soirée et vous dis à demain pour la suite.

~ par erwanicolas sur 16, avril, 2015.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :