Quatrième jour @ Mythos 2015, le 10/04/2015

On continue le festival Mythos sous un brillant soleil.

Toujours pour cause de soucis avec notre hébergeur, le live-report de Mythos se fera sur ces pages en attendant de le retour de Sadbuttrue.fr .

Ce soir ce sont encore et toujours 3 artistes différents que l’on va retrouver sur la scène du Cabaret Botanique.

On commence avec un habitué du festival mais qui change de formule. Alexis HK nous chante Brassens ce soir et son interprétation particulièrement fidèle des textes fut très appréciable. Fidèle mais pas identique toutefois et la mise au vocabulaire du jour de certaines expressions de Brassens ont permis à nombres de personnes présentes ce soir de découvrir Brassens plus intimement.

DSC_1403

Bien évidemment quand on connaît bien Brassens, on pourra se dire que telle ou telles chanson est mieux chanté par l’homme à la pipe mais Alexis HK n’a vraiment pas à rougir de ce qu’il fait. Les textes sont conformes à ce que l’on attend tandis que la musique est elle conforme à la composition par l’artiste original lui-même. J’ai beaucoup aimé la démonstration des musiciens capables de jouer tout le répertoire de Brassens. Comprenez par là qu’avec 3 accords de bases, ils nous ont lancé dans tout le répertoire de Brassens qu’Alexis HK chantait en modifiant un peu le ton pour rentrer dans les clous et ce même au delà du répertoire de Brassens!

DSC_1417

Dans les côtés surprenants de ce concert, ce fut la présence de nombres de jeunes enfants (oui c’est le soir des vacances) qui sont venus écouter alors que clairement les paroles ne sont pas à mettre entre toutes les oreilles. Et la mise au goût du jour fait que tout le monde peut désormais comprendre même les plus jeunes qui n’auraient pas compris certaines expressions.

DSC_1409

Quant aux interludes entre deux morceaux, ils nous ont parfois appris des choses sur Brassens mais surtout nous ont raconté des petites anecdotes au moins rigolote mais souvent croustillante qui ajoute un plus intéressant à ce concert.

Et pour voir plus de photos, c’est par !

Les suivants sont N Rey et M Saikaly. Une autre belle découverte du festival.

Le début m’a fait un peu peur, c’est une lecture accompagnée de morceaux bien choisis mais qui démarre lentement et je me suis demandé où l’on allait. Mais très rapidement les histoires s’enchaînent, de plus en plus drôle, de plus en plus émotionnelle. Le public est un tout petit peu moins jeune et fort heureusement car la lecture tourne rapidement vers un sujet commun bien connu de tous mais à ne pas mettre entre de jeunes oreilles. De plus cela a un côté assez trash, cru sans être vulgaire plutôt par le côté un peu franco de la manière dont s’est dit.

DSC_1443

On rigole beaucoup pendant ces passages, on rigole aussi un peu au dépens de quelques spectateurs qu’il prend gentiment à partie (pour le plus grand plaisir des autres spectateurs). On repasse par un petit moment où j’ai trouvé le temps long avant de repartir de plus belle dans le rire et presque dans les larmes avant de finir en beauté dans le rire.

DSC_1447

Je vous ai parlé de morceaux bien choisis mais n’ai pas encore cité la musique. De musique il n’y a qu’un guitariste qui chante également pour accompagner le conteur. Il est jeune, il est doué et son répertoire est très étendu. J’ai eu de la chance car c’est pile dans le répertoire des chansons que j’aime et j’ai eu le plaisir de fredonner discrètement les paroles dans mon coin et je n’était pas le seul! Des Rollings Stones à Renaud en passant par Johnny Cash, Alain Souchon et bien d’autre sont interprétation est excellente et souligne bien les textes; oui les sujets des chansons s’accordent bien à celui du récit au fur et à mesure de la narration.

A voir donc!

Vous retrouverez toutes les photos par !

On achève la soirée avec la tête d’affiche de ce festival, la chanteuse Yaël Naïm. J’attendais de la découvrir avec un peu d’impatience étant un grand fan de piano mais je dois avouer ne pas avoir trop accroché.

DSC_1484

La musique est très propre, très soigné mais manque un peu de relief, d’envolée lyrique. La mise en scène est également très soignée avec des chœurs maquillés d’une manière très particulière mais qui dénote d’un soin accordé à l’ensemble de ce qui se passe sur scène. De la même manière les musiciens sont tirés à quatre épingles.

DSC_1531

Ensuite, les différents spectateurs qui m’entouraient et que je retrouvais de spectacle en spectacle et qui étaient venu voir Yaal Naim en la connaissant déjà ont beaucoup apprécié son concert. On ne peut pas toujours plaire à tout le monde.

Et toutes les photos par ici!

Il me reste à vous souhaiter une bonne soirée et vous dis à demain pour la suite.

~ par erwanicolas sur 14, avril, 2015.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :