Festival d’Ozon (le théâtre) à Séné

Une belle découverte à quelques centaines de mètres de chez moi! Ce week-end, s’est déroulé au théâtre de verdure de Séné, le festival de théâtre d’Ozon qui sur trois jours fait la part belle aux découvertes, aux jeunes artistes, aux troupes locales, aux jeunes, aux moins jeunes bref il y en a vraiment pour tout le monde, tous les goûts.

Le festival commence le vendredi soir (mais je ne suis pas allé pour cause de retrouvailles avec des amis de La Réunion!) et se poursuit sur le week-end. Il y a toutefois un petit avant-gout le vendredi pendant le marché bio, le groupe de percussion Arborescence qui vient ameuter la population pour l’ouverture du festival:

Arborescence

Alors passons ensuite au samedi. En début d’après-midi conte pour enfant « Ecoute et goûte les cailloux ». Sur la base de l’histoire du petit poucet qui sema des cailloux, une variante: sur le chemin du retour les cailloux se sont transformés en pierre parlantes parfaitement pas polies (PPPPP) qui racontent une à une leur histoire. Variante des contes pour enfant, très rigolote pour tout public!

Ensuite, deux choix (c’est un peu le regret que je pourrais avoir, on doit choisir une pièce ou l’autre, mais il est vrai que sinon, le festival s’étalerait sur une semaine!). Deux choix, entre « Y’a Quinquin? » et « Derrière le miroir », c’est cette dernière que j’ai choisi d’aller voir.

« Derrière le miroir »: synopsis du dépliant: Un hommes d’affaire pressé par la machine économique, un SDF alcoolique, des êtres perdus entre ici et ailleurs. Politesse, convenance, dépit, peur. Et si nous pouvions observer ce qui se trame au-delà des apparences? Une pièce écrite, mise en scène et jouée par des étudiants rennais!

Voila pour la partie officielle! ,Passons maintenant à la critique. Mené par une troupe jeune et dynamique, j’ai personnellement bien aimé, autant la mise en scène que la gestion de la lumière, les textes. Tout cela était bien mené, bien tourné et agréable à suivre. De même, ils ont bien géré les pannes de lumières (ce qui arrive). Toutefois,  je vais être également un peu négatif. Pour la lumière une scène sur la vie d’une prostituée était éclairé en rouge et alors qu’elle parlait un peu de son désarrois, je pense qu’il aurait fallu une lumière plus crue que ce rouge qui est plus souvent le reflet de passion etc… Ensuite, j’ai trouvé certain morceau de la mise en scène trop scolaire, trop semblable à un cours du conservatoire. Mais c’était bien sympa quand même.

Ensuite, passons à une nouvelle pièce « Si Racine y avait pensé » par la troupe d’Ozon. Encore une belle trouvaille, sur la révolte des arbres et  comment il pourrait faire pour se défendre et nous montrer que sans eux, on est très mal! Là, je n’ai pas grand chose à dire, utilisation de l’éclairage naturel dans le théâtre de verdure, de superbe costume et une mise en scène bien faite.

Alors continuons. A l’heure de l’apéro, les choses on pris un peu de retard et un long temps mort m’a permis de rentrer chez moi pour manger et chercher mon appareil photo!

Décor

Au retour, je tombe sur une bande de joyeux drilles (les Dé Joyeux) qui accompagnent la fanfare « Dénichons les corps joyeux » . J’ai à peine le temps de faire quelques photos que me voila entrainé dans la danse…
Dé joyeux
Puis vient l’heure de continuer les représentations, un peu de retard au démarrage du à l’installation des lumières et des décors puis une nouvelle pièce commence « La gelée d’arbre » ou l’histoire de deux femmes qui ayant tué un vieillard pour lui soutirer son argent, le mange pour ne pas laisser de trace. Cela raconte leur parcours ensuite, prison, asile etc… Les lumières sont superbes et la mise en scène démarre bien. Mais rapidement, un gros problème arrive, le monsieur que vous voyez dans le fond de cette photo s’est blessé en jouant cette scène et ne peut plus continuer (rupture du tendon d’Achille ou cheville cassée… on lui souhaite un prompt rétablissement!).

La gelée d'arbre
et
La gelée d'arbre

Alors la pièce s’arrête et les décors sont enlevés et remplacés par quelques draps, une boite afin qu’une pièce qui n’est pas prévue, pas terminée puisse se jouer. La pièce est très sympathique racontant l’histoire de deux paumés, alcooliques mais ne buvant que de très bons vins.  Rien ne laisse à penser que la pièce n’est pas terminée et que les acteurs improvisent, vraiment du beau spectacle.

Improvisation

Ensuite, nous continuons par une pièce intitulée « Woyzeck » de Georg Büchner. L’histoire du procès d’un homme accusé d’avoir tué sa femme. Cet homme n’est qu’un pauvre bougre manipulé de toute part par son capitaine, le médecin, fait cocu par sa femme (oui, on s’en doute) avec le tambour major. Là encore, j’ai beaucoup aimé; l’ambiance mise par les lumières et la fumée qui s’échappe à tout instant de l’arrière de la scène et qui sous l’effet des bourrasques tourbillonnent, emprisonnent ou libère la scène. C’était très visuel. Quand à la performance des acteurs, elle n’a rien à envier a celle des plus grands! Encore une belle pièce.

Woyzeck

La soirée s’achève ici pour ma part, car il est déjà tard et je ne sais si la soirée sous le chapiteau a eu lieu, car les pièce au lieu de finir à 23h, on finit peu avant minuit.

Le dimanche matin, une ballade contée au cœur du village se déroule dès le matin 8h, bien tôt pour que j’y assiste après être rentré tardivement! Mais au dire des spectateurs ce fut fortement sympathique.  Cela reprend ensuite l’après-midi et je décide d’aller voir les pièces au théâtre de verdure. La première pièce est pour les enfants, une féérie policière. L’inspecteur Toutou, pas des plus intelligents reçoit des personnages connus (le loup du petit chaperon rouge, la belle mère de Blanche Neige, le chef des voleurs d’Ali Baba) et aidé du miroir magique il les aide, mais ne provoque que des bêtises! Là encore, j’ai beaucoup aimé, et bien rigolé. Une mise en scène bien tourné et des décors bien fait. Les costumes vont parfaitement aux comédiens et collent aux rôles. L’anticipation me permet de bien rire, car c’est une pièce pour enfant et un adulte connaissant les contes arrivent à imaginer ce qui va arriver, sans pour autant faire perdre une once d’intérêt à la pièce:

Inspecteur Toutou

Inspecteur Toutou

Et puis le festival accueille sa dernière pièce « Molière au cube », une conférence loufoque sur la vie de Molière illustrée par les extraits de ses pièces. Encore une jolie découverte et un bon moment de rigolade. Cela mêle une conférence classique avec des extraits souvent bien connu des pièces de Molière joués avec quelques simples accessoires qui permettent néanmoins de se plonger dans la pièce sans difficulté. Une mise en scène qui nous amène à rire et qui permet de voyager le long de la vie de Molière sans ennui.

Molière aux cubes

Molière aux cubes

Et puis une petite photo pour vous montrer l’ambiance dans le théâtre de verdure, décontracté et superbement agréable! En plus il faisait un temps magnifique et bien chaud!
Molière aux cubes

Enfin, c’est la fin du festival qui se cloture par un grand concert Festif. Je ne reste malheureusement que quelques morceaux car je dois aller déposer mon frère à la gare…

Arborescence

Je vous quitte avec le diaporama

@ bientôt (pour l’instant pas d’idée de sujet, j’ai épuisé mes réserves ou alors il va falloir que je puisse dans du bien plus ancien!)

~ par erwanicolas sur 18, septembre, 2009.

5 Réponses to “Festival d’Ozon (le théâtre) à Séné”

  1. salut poulet

    c’est des photos qui sentent le type qui à squaté les salles de spectacle l’annnée derniere. Juste un petit reproche, tu devrais t’approcher un peu plus sur les photos de foule, etre plus imergé (autrement dit tu prend un 24mm et tu shoot à 1m des gens, c’est sport mais ça rend super…)

    A bientot

    hub

  2. Salut

    Oui, on dirait que le théâtre est une habitude! Pour les photos de foule, c’est un peu ce que j’ai fais, sur la photo du haut, je suis au 18 mm, donc pas très loin! Mais (ce n’est pas forcément un inconvénient) comme j’étais sur le bord, et que le groupe folklorique « attrapait » des gens dans le public pour venir danser je me suis fais embarquer…
    Mais c’est vrai que sur la photo du haut, on ne ressent pas le coté immersion dans la foule!
    @ bientôt

  3. c’est nul inspecteur toutou je l’ai déja fais cette piéce j’ai pas aimé mon role et se lui des autre le mien c’était le loup

  4. Pour ma part, j’ai bien aimé l’inspecteur Toutou, on sent bien que la pièce est écrite pour les enfants avec néanmoins quelques éléments que seul les parents et ceux qui connaissent bien les contes comprendront. Là mise en scène était ici très correct sans temps mort. Je pense que tout dépend de l’état d’esprit puis de la mise en scène et tout ce qui tourne autour. Dans le cadre d’un festival vraiment tout public où la majorité des spectateurs était là des enfants, cela faisait ressortir un théâtre pour tous.
    Après, au théâtre comme pour tout, l’appréciation d’une pièce, dépend de chaque spectateur (ou ici actrice).

  5. […] de 2009, pour ceux qui ne s’en souviennent pas, vous pourrez retrouver l’article ici! Pour ceux qui ne connaissent pas du tout, je vous invite tout d’abord à lire […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :